(Français) Un prêtre au service de la région la plus pauvre du Cameroun

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Source: https://fr.aleteia.org/2017/05/09/un-pretre-au-service-de-la-region-la-plus-pauvre-du-cameroun

Le père Emmanuel Woudokoui Degol est en année doctorale à l’université pontificale Angelicum à Rome. Prêtre du diocèse de Yagoua dans l’extrême nord du Cameroun, il a co-fondé l’association Action Monde pour Tous dont objectif est de permettre aux jeunes de vivre dignement sur leurs terres sans être contraints de partir en exil ou de contribuer à l’exode rural. Dans ce cadre-là, il a été aidé financièrement par l’association Harambee pour doter l’école primaire de Mogong-Moutourwa d’une bibliothèque scolaire et de matériel pédagogique. Rencontre avec le père Emmanuel.

Aleteia : Comment avez-vous connu Harambee ?

Père Emmanuel Woudokoui Degol : Je vis à Rome depuis quelques années pour mes études théologiques et en me promenant dans les rues j’ai vu une affiche d’Harambee, une association qui finance des projets en Afrique. Au Cameroun, j’ai co-fondé une association et comme nous avions besoin d’une aide financière pour une bibliothèque, je les ai donc appelés et c’est ainsi que notre collaboration a pu voir le jour.

De quelle nature était votre projet ?

Il s’agissait d’acheter du matériel pédagogique pour le primaire et des livres pour la bibliothèque de l’école publique de Mogong, à l’extrême nord du Cameroun dans cette région qui est la plus pauvre du Cameroun. Nous avions besoin que toutes les classes soient équipées en livres de manière à ce que chaque élève puisse suivre correctement les cours. Harambee nous finance donc à hauteur de 9 500 euros pour l’acquisition des armoires, des livres, de l’installation et de tout le matériel pédagogique dont peut avoir besoin une école primaire.

Quels conseils donner auriez-vous aux autres porteurs de projets, ceux qui voudraient être aidés par Harambee ?

Les dossiers et les formulaires ne sont pas difficiles à remplir car nous avons des projets de petite envergure. Ce qui importe c’est d’être méticuleux avec tout ce qui concerne les prix et les tarifs de ce que nous avons à financer. Harambee fait très attention à toute la partie comptabilité, c’est d’ailleurs une des forces de cette association qui veut aider l’Afrique et les Africains. Ils savent nous donner les conseils nécessaires pour mieux structurer nos projets et c’est une bonne chose.

Quels sont vos besoins à venir pour l’école de Mogong ?

Notre école compte environ 250 enfants entre 5 et 16 ans. Nous avons des salles de classe que depuis l’année dernière car avant nous étions dans des cases, les uns chez les autres, c’est pour cette raison que nous avons eu l’idée de déposer ce dossier et être aidé par Harambee. Nous avons encore beaucoup de choses à construire et qui sait, peut-être encore plusieurs projets avec eux. Ça serait formidable ! Mais en attendant, comme celui-ci n’est pas encore terminé, l’évaluation d’Harambee n’a pas encore eu lieu. Nous ne pouvons proposer qu’un seul projet par an et nous réfléchissons encore à ceux que nous pourrions porter dans les années à venir, ce pourrait être par exemple un accès à l’eau potable ou encore le développement de projets pédagogiques.


Plus d’information sur l’association du père Emmanuel : www.amt-wafa.org/fr
Plus d’information sur Harambee : www.harambeefrance.com

Propos recueillis par Sabine de Rozières. 

Publicado en News.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.